A nous Quatre : Mon traditionnel film d’anniversaire !

Hello Hello,

Comme je vous l’ai dit mardi, je reviens aujourd’hui avec un article très spéciale puisque c’est MON ANNIVERSAIRE !!!

Aujourd’hui, en ce vendredi 13 juillet, je fête mes 22 ans !

J’ai beaucoup réfléchit au genre d’article que je voulais écrire pour fêter cette journée, et finalement, j’ai décidé de vous présenter l’un de mes films favoris. Plus encore, c’est LE film traditionnel, celui que je regarde chaque année après avoir reçu mes cadeaux et juste avant les feux d’artifices du 13 juillet qu’il y a dans ma ville 🙂

Depuis que j’ai environ 6 -7 ans il me semble, je regarde A nous Quatre à chacun de mes anniversaires, ce film de 1998 dont je ne me lasse pas ! Rien que de vous en parler, j’ai hâte d’être à ce soir pour le voir  ^^

Je vous laisse donc avec cette revue que j’ai énormément aimé écrire et qui j’espère vous fera découvrir un nouveau film si jamais vous ne le connaissiez pas ! 🙂

 

Résultat de recherche d'images pour "fagnon anniversaire"

 

 

SYNOPSIS :

« En 1986, Nicolas « Nick » Parker et Elizabeth « Lizzie » James se rencontrent sur le Queen Elizabeth 2 et se marient à bord. Onze ans et neuf mois plus tard, en 1998, Aline Parker, qui vit dans la Napa Valley en Californie avec son père, et Annie James, qui vient d’un quartier chic de Londres où elle vit avec sa mère, se rencontrent pour la première fois dans un centre de vacances, le Camp Walden, dans le Maine. Aline est délurée, Annie est distinguée. Remarquant une ressemblance physique troublante, les deux jeunes filles se mesurent l’une à l’autre et rivalisent d’astuces et de plaisanteries. Mais, grâce à la photo de la mère d’Annie et à celle du père d’Aline, elles finissent par se rendre compte qu’elles sont jumelles et que leurs parents respectifs formaient autrefois un couple. Vers la fin de la colonie, elles créent un plan : Aline se fera passer pour Annie à Londres et Annie se fera passer pour Aline en Californie. Chacune pourra ainsi rencontrer pour la première fois le parent qu’elle ne connaît pas. À Londres, tout se passe bien. Aline est contente de vivre avec sa mère. Par contre, en Californie, ça se gâte vite : le père des jumelles est tombé amoureux de Meredith Blake, une femme bien plus jeune que lui et intéressée par son argent. Les deux sœurs vont alors tout faire pour que Meredith disparaisse de leur vie, en lui faisant toutes sortes de farces, et que leurs parents se remarient. »

 

Un film aux nombreuses péripéties

Quand je regarde ce film, j’ai toujours l’impression d’en avoir vu plusieurs. En effet, le film se compose de (au moins) quatre parties bien distinctes, qui ont bien sûr, le même fil rouge, à savoir les jumelles et leurs parents. Cependant, on retrouve ces quatre parties, quatre décors et tout un tas de personnages.

On commence bien sûr avec le début de film à savoir la mariage des parents en 1986 puis le camps de vacances dans lequel Annie et Aline vont se retrouver. Leur retrouvaille se fait un peu par hasard et même s’il y a une inévitable ressemblance physique, elles sont tellement différentes de part leur style, leur façon de parler et leur manières, qu’elles ne pensent absolument pas à un quelconque lien familiale. L’une vit dans une vigne en Californie avec son père et l’autre dans une banlieue chic de Londres avec sa mère. Dans ce camp, elles se déteste, elles ont chacune leur groupe d’amis et sont prête à tout pour montrer que l’une est meilleur que l’autre. C’est seulement après voir vu la photo de leur parent respectif dans les affaires de l’autre qu’elles vont comprendre : Elles sont jumelles !

Image associée

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

La deuxième partie démarre quand le camp de vacance se termine. Elles décident de mettre finalement leur plan à exécution et d’échanger leur vie. Après un petit changement physique, Annie va rejoindre le père qu’elle n’a jamais connu en Californie tout comme Aline en Angleterre. Chacune va alors découvrir la vie qu’elle aurait eu si l’échange des deux petites à la naissance avait été inversé. Pour l’une c’est le rêve, Aline apprend à connaitre sa mère, styliste de robe de mariée. Elle rencontre également son grand-père (beau papa) et Martin leur majordome. Mais pour Annie, tout ne se passe pas comme prévu, elle apprend par Chessy la « majordome » et amie de la famille, que son père Nick à une fiancée. Et là, c’est le drame, leur plan de remettre leur parent ensemble tombe à l’eau, Nick va se marier avec une femme vénale qui enverra les jumelles dans un camps de redressement dès qu’elle le pourra.

Image associée

Image associée

Image associée

Image associée

Image associée

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

Résultat de recherche d'images pour "à nous quatre"

C’est là qu’on passe à la troisième partie. Aline et Annie ont alors une nouvelle idée : Dévoiler leur véritable identité afin de provoquer une rencontre entre leur deux parents lors de l’échange des deux filles avec leur parent respectif. Nick est un peu surpris et part, accompagné de sa future femme là ou le point de rendez-vous à été fait. Sur le chemin, Meredith en profite pour organiser leur mariage. Mais c’est plus difficile pour Elisabeth, la mère des jumelles, qui panique. Elle demande à Martin de l’accompagner. Mais bien sûr les retrouvailles ne vont pas se passer comme prévu malgré les petites cachoteries des filles…

Image associée

Image associée

Image associée

Image associée

La dernière partie avant la fin du film, se passe dans un tout autre endroit. Les filles qui refusent de se séparer une nouvelle fois, donne un ultimatum à leur parents : Elles leur dévoileront leur identité seulement après le traditionnel camping d’avant la rentrée que Nick et Aline font tous les ans, mais cette fois ils devront le faire tous ensemble ! Les parents acceptent malgré eux mais les filles n’avaient pas imaginé que Meredith les accompagneraient également. Elles vont alors mettre en place un nouveau plan afin de virer définitivement la jeune femme du tableau. Elles vont lui en faire voir de toutes les couleurs !

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "à nous quatre"

Image associée

Image associée

Image associée

Image associée

 

Un casting impeccable

Lindsay Lohan

Tout le film tient au jeu incroyable de la jeune Lindsay Lohan à l’époque. On a vraiment beaucoup de mal à croire qu’il ne s’agit que d’une seule actrice qui joue les jumelles. D’ailleurs de nombreuses personnes ont appris très tard qu’Aline et Annie n’étaient pas joué par de vraies jumelles. Que ce soit les mimiques, la façon d’être, de marcher, de parler… est différente selon le personnage incarné. Annie est un peu snob, elle se tient droite, porte des vêtements chic alors qu’Aline est simple, elle s’habille avec des shorts, des chemises et une veste en jean, elle ne se prend pas la tête et représente la Californie dans toute sa splendeur. On a vraiment l’impression de se retrouver avec des jumelles totalement différentes. C’est d’autant plus drôle quand les rôles s’inversent et qu’Aline devient Annie et inversement, on arrive plus à voir qui et qui ^^ A aucun moment, le jeu de l’actrice devient moins bien ou moins intéressant, on est constamment absorbé par l’histoire et par l’envie que les deux filles puissent venir à bout de leur mission, à savoir, réunir leurs parents et se retrouver.  Lindsay Lohan est vraiment excellente dans ce film !

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

Image associée

Image associée

Image associée

 

Des personnages secondaires attachants

Lindsay Lohan joue un rôle crucial dans le film, mais elle ne le porte pas seule. En effet, une ribambelle de personnages secondaires sont là tout au long du film. Il y a déjà les parents, Nick et Elisabeth « Lizzie« , joué par Dennis Quaid et Natasha Richardson. Chessy et Martin les majordomes, interprétés par Lisa Ann Walter et Simon Kunz ou encore Meredith (Helene Hendrix), les soeurs Marva (Polly Holliday et Maggie Wheeler) et le grand-père (Ronnie Stevens). Sans tout ces personnages qui accompagnent les jumelles, le film ne serait pas le même. Ils deviennent de plus en plus important au fur et à mesure du film et on apprend à les connaitre. Personnellement, j’adore Chessy et Martin, ils sont drôles et super attachants et émouvants. On a aucun mal à croire à la relation qu’ils entretiennent et on pourrait même croire qu’il s’agit d’une vrai famille.

Image associée

Image associée

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

Une belle-mère digne des contes de fées

Tout comme Lindsay Lohan, Helene Hendrix est excellente dans le rôle de la méchante belle-mère prête à tout pour prendre la place d’Aline dans le cœur de son père. Elle est vicieuse, méchante mais surtout attachante. On a la fois envie de voir comment elle va procéder pour se faire une place dans la famille mais également comment les jumelles vont faire pour la supprimer définitivement du tableau. Leur père n’est pas dupe, il sait ce qui se trame derrière son dos mais il semble un peu à court de moyen pour les empêcher de faire ce que de tout façon elles ont prévu. Il sait que ça ne servira à rien car il se pose lui aussi des questions sur les sentiments de la jeune femme vis-à-vis de ses filles. Ils vient de les retrouver et ne veut pas que quelque chose ou quelqu’un se mette entre leur chemin, malgré l’amour qu’il a pour Meredith. Malheureusement, la jeune femme n’est pas sympa et elle va finir pas provoquer sa propre perte…

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

Résultat de recherche d'images pour "parent trap movie"

Image associée

 

Pourquoi j’adore ce film ?

Un film familiale

Quoiqu’on puisse penser de ce film, il n’en reste pas moins familiale. Je pense vraiment qu’il peu plaire à tout le monde peut importe l’âge. Il se regarde très facilement et on ne s’ennuie jamais. Il y a constamment des rebondissements. De plus, il y a une soundtrack géniale, voici quelques une des chansons :

  • LOVE, Nat King Cole, ICI
  • Here comes the sun, Bob Khaleel , ICI
  • This will be, Natalie Cole, ICI
  • There she goes, The la’s , ICI
  • Do you believe in magic, The lovin’ spoonful , ICI
  • Bad to the bone, George Thorogood, ICI
  • Top of the world, , ICI
  • Never let you go, Jakaranda, ICI
  • Alan Silverstri, ICI
  • Soulful Strut/ young-holt unlimited, ICI

 

Drôle et émouvant

Bien plus qu’une simple comédie, A nous Quatre parle de la famille, des liens qui nous unit et comment reconstruire une famille un peu bancal. Dans ce film, on vit vraiment ce que les personnages vivent, on rigole avec eux, on pleure avec eux, on est émut avec eux… C’est un vrai ascenseur émotionnelle 😉 C’est pour ça aussi que j’aime autant ce film, il ne peut pas être mis dans une seule case et surtout peu importe notre humeur, on peut le regarder 🙂

 

Des scènes cultes

Avec le temps, il y a des scènes qui marquent et qui sont forcément devenus cultes, comme par exemple, la célèbre scène de la danse entre Annie et Martin au début du film quand elle entre dans le camp de vacances. Scène qui va se répéter plusieurs fois durant le film. J’adore ce passage 🙂

Image associée

Il y a aussi la rencontre entre Aline (Annie en réalité) et Meredith. La jeune fille qui voit clair dans le jeu de la femme, espère la troubler et lui faire peur en lui annonçant qu’elle est la 28e, pardon la 29e femme dans la vie de son père. Meredith ne sait pas trop si c’est vrai ou si la jeune fille de 12 ans commence déjà à lui faire tourner la tête à peine arrivée.

Image associée

Une autre scène que j’adore, c’est le moment ou Annie (Aline) arrive pour la première fois en Angleterre. Elle passe la tête à travers la fenêtre de sa limousine et découvre Londres.

Image associée

IL y a encore pleins d’autres scènes comme quand Annie et Aline jouent au poker, quand le grand-père découvre l’identité de sa petite fille, de même pour Chessy ou Martin. Ou encore la fameuse scène ou Meredith se retrouve avec un lézard dans la bouche… Je vais m’arrêter là car sinon je vais vous citer tout le film… ^^

Image associée


 

Enfin bref, c’est l’un de mes films préférés et j’espère que je continuerais à le regarder encore chaque année le soir de mon anniversaire ! 😀

Je vous souhaite de passer un superbe vendredi 13 et je vous dis à très vite ! 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s