Les femmes et le féminisme !

Hello Hello,

Aujourd’hui, je reviens avec un article un peu spécial, je ne vais ni vous parler de mode, de beauté ou de cuisine mais bel et bien de féminisme et plus particulièrement du rapport entre les femmes et le féminisme.

J’ai remarqué que beaucoup de personnalités que je sui,s que ce soit sur les réseaux, les magazines, youtube, des célébrités… parlaient de féminisme. Je m’y suis donc de plus en plus intéressée et informée de manière consciente et même inconsciente et petit à petit, j’ai remarqué que beaucoup de choses que je laissais passer, et bien ça commençait à me déranger, à me questionner mais surtout à m’énerver. J’ai donc eu envie d’écrire cet article pour vous en parler mais aussi car je serais curieuse de connaitre votre avis sur la question !

 

bannière-2-e1462604350465

 

Il y a quelque temps, j’étais comme beaucoup de personne, je prenais les féministes pour des femmes militantes, un peu extrêmes qui, au final, veulent beaucoup plus que la « simple » égalité Homme-Femme. J’avais l’impression que ces femmes devenaient l’archétype de « l’homme » à savoir ce que l’on appelle « masculine » avec des ressemblances physiques digne de celles d’un homme. Je ne voulais donc en rien être comparée à une féministe, moi qui aime tout ce qui pourrait être qualifié de « féminin ».

Bien sûr, avec le temps je me suis rapidement rendue compte que j’avais tout faux !

La première femme militante féministe que j’ai connu, c’est la youtubeuse Antastesia, puis je me suis rendue compte que le magazine que je suivais depuis des années Madmoizelle prônait clairement des valeurs féminismes en mettant les femmes à l’honneur. Puis d’autres sont venues après comme la nouvelle princesse Meghan Markle ou d’autres stars américaines comme Emma Watson ou encore Eva Longoria qui faisaient des discours en tablant sur des statistiques affolantes. Regardez simplement le nombre d’agressions, de viols ou autres faites sur les femmes et qui passent totalement inaperçus… Beaucoup de réponses à ces actes horribles sont sur le fait que « cette femme qui a été agressée car elle n’aurait pas dû s’habiller comme ça et encore moins sortir à cette heure la »… Mais en aucun cas, on va parler de l’agresseur, c’est quand même dingue !

Tout ça à donc était comme un électrochoc pour moi, je me suis vraiment rendue compte du mot « féminisme » et de ce qu’il voulait vraiment dire : Rétablir les femmes, à savoir la moitié de la population mondiale, comme personne égale aux hommes.

En fait, je crois que je ne me rendais pas compte du gouffre qu’il peut avoir entre ses deux entités, un gouffre énorme qui semble tout à fait normal pour beaucoup de gens.

Du coup, de plus en plus de phrases entendues dans la rue m’interpellait, des réflexions misogynes m’énervait ou encore des articles ou des publicités me faisaient me demander comment est-ce que l’on ne pouvait à ce point, ne pas se rendre compte de ça !

J’ai de plus en plus de mal avec ça, mais surtout, j’ai de plus en plus de mal à ne pas le dire et j’ai remarqué que de nombreuses personnes sont surprises. Mais attention, elles ne sont pas surprises par les propos choquants ou misogynes des autres, elles sont choquées par le fait que je le fasse remarquer… Du coup, je peux parfois entendre des phrases du genre « Et bin, tu deviens féministe toi » ou encore « Holala ça y est tu es féministe« … Et personnellement, c’est ça qui me choque le plus, surtout si ça vient de femmes.

Alors oui, on peut dire que je suis féministe, mais comme toutes les femmes non ? (Même les hommes d’ailleurs, il y en a beaucoup qui se qualifie de « féministe » car, tout simplement, ils ne comprennent pas qu’il y est une énorme différence entre les hommes et les femmes.) Enfin, je ne connais aucune femme qui accepterait, de nos jours, de ne pas faire quelque chose sous prétexte que c’est « un travail d’homme », non ? De nombreuses personnes refusent cela et sont choqués par ces propos, elles sont contre l’inégalité et toute forme de discrimination mais ne veulent pas être appelée féministe.

Pourquoi ? C’est le mot féminisme qui fait peur ? Ou tout les évènements qui y sont rattachés ?

Pourtant il me semble que l’on est bien contente de pouvoir travailler comme tout le monde, de pouvoir choisir de faire ce que l’on veut comme tout le monde ou encore de pouvoir s’exprimer sans forme de répression, comme tout le monde !

Alors c’est vrai parfois c’est un peu dur, parce que maintenant, j’ai beaucoup de mal à faire abstraction de ses réflexions ou des faits bien trop souvent négligés, mais je suis quand même contente d’avoir pu ouvrir les yeux sur certaines choses et de pouvoir réellement faire les choses que j’aime en sachant que d’autres non pas eu cette chance !

Je continuais donc d’en apprendre plus et d’être heureuse de voir que des évènements tels que l’adoption de la loi pour l’avortement en Argentine à été adopté en mai dernier par exemple, ce sont des petits pas mais je pense que de plus en plus de personnes le remarque et c’est ça qui est top !


Bon, cet article est un peu brouillon, je ne l’avais pas du tout préparé et je l’ai écrit d’une traite sans vraiment avoir une trame, mais j’espère que vous aurez compris ou je voulais en venir et ce que je voulais dire. Bien sûr, il y a encore beaucoup de choses à dire et à montrer mais je vais m’arrêter là ! Dites-moi ce que vous en pensez en commentaire ! 🙂

Sur ce, je vous souhaite une belle soirée et je vous dis à demain pour un prochain article un peu plus agréable vous verrez 😉

 

 

 

 


5 réflexions sur “Les femmes et le féminisme !

  1. Coucou ! Je trouve ça très chouette que tu en parles, on est nombreuses à être passée par cette phase de rejet ou en tout cas de préjugés vis à vis du féminisme avant de se rendre compte que ce n’était pas ce qu’on s’était imaginé… Si cela t’intéresse, je publie tous les mois des revues mensuelles avec les liens qui m’ont fait réfléchir, et il y a toujours une rubrique féministe, j’ai publié la dernière avant hier. J’y ai partagé notamment cet article qui est vraiment à garder de côté car il compile plein d’arguments : https://aucreuxdemoname.fr/blog/feminism-101-4/

    A bientôt !

    Aimé par 1 personne

  2. Salut bynela!

    J’ai lu ton article avec curiosité et attention. Je le trouve très touchant et comme tu manifestes un intérêt pour le féminisme et que tu as envie de connaître d’autres avis sur la question, je me suis dit que je pouvais réagir.

    D’après ce que j’ai compris, tu as découvert assez récemment tout ce qui touche aux discriminations envers les femmes. En tout cas, tu as mis le doigt sur un grand nombre d’injustices et de paradoxes, et je partage ton indignation.

    Quand tu dis « je ne connais aucune femme qui accepterait, de nos jours, de ne pas faire quelque chose sous prétexte que c’est « un travail d’homme », non ? », tu dénonces par là plusieurs choses importantes. D’abord, tu mets le doigt sur une croyance très répandue dans l’esprit des gens, à savoir qu’un travail qu’on considère comme réservé aux hommes, a plus de valeur qu’un travail réservé traditionnellement aux femmes. Ensuite, comme tu le dis de façon implicite, à l’heure actuelle on croit que l’égalité ça correspond au fait que les femmes peuvent accéder à des postes traditionnellement réservés aux hommes. Mais en fait, l’égalité ça n’est pas ça ; l’égalité c’est accorder la même valeur symbolique et matérielle, à des différences. Par exemple le travail d’une mère au foyer devrait être considéré comme un réel travail. En suisse, valoriser les professions du « care » (professions de soins comme infirmières et éducatrices par exemple, qui sont essentiellement exercées par des femmes) est d’ailleurs un des enjeux politiques.

    Dans la partie où tu te demandes si les femmes sont toutes féministes et pourquoi autant de gens refusent de se déclarer féministes, je dirais deux choses : la première, c’est qu’à mon avis, il existe des gens qui sont féministes de par leurs actions et sans même le conscientiser et donc sans s’auto-proclamer féministes. Et deuxièmement en ce qui concerne les personnes qui se revendiquent féministes, d’une part, des hommes peuvent tout à fait se déclarer féministes, il en existe d’ailleurs, comme John Stoltenberg par exemple. D’autre part, être féministe ça veut en fait dire mettre fin au système d’oppression des hommes sur les femmes. Mais de nouveau, comme les femmes sont une catégorie de personnes considérées depuis des millénaires comme inférieures aux hommes et que tout le système d’oppression qui s’est mis en place sur la base de ce postulat permet aux hommes de conserver des privilèges, il est clair que ce n’est pas perçu comme positif de se déclarer féministe (surtout pour un homme!). Sans parler de tous les malentendus et mécompréhensions autour de ce qu’est réellement le féminisme (c’est un courant de pensées qui a plusieurs branches, et toutes les féministes ne sont pas d’accord entre elles, comme c’est le cas dans tout courant politique).

    Je t’encourage en tout cas à continuer de dénoncer les injustices et à revendiquer les droits des femmes. Mais comme le dit une autre bloggeuse, se proclamer féministe, c’est dur : https://cafaitgenre.org/2017/05/29/travail-militant-travail-emotionnel/

    Salutations féministes!

    J'aime

  3. Les féministes, qu’est-ce que vous êtes chiante !
    Ca y est j’ai votre attention ?
    Vous entendez souvent ce genre de réflexion parce que vous vous dites féministe. Intérieurement ca bout en vous. Vous voulez le hurlez dans les oreilles mais le qu’en dira t-on vous retient. Vous savez quoi ? Vous avez raison ! L’image de la femme dégradée par les panneaux publicitaires, les remarques sexistes désobligeantes des potes « c’est bon ça va c’est juste de l’humour ». Vos ami-E-s, collègues, proches vous reprochent votre engagement mais vous savez que vous avez raison. Vous les femmes, je pense devez retrouver le sens originel de ce que vous êtes. Ni inférieurs (et puis quoi encore), ni égal, ni supérieur aux hommes. Sans comparaison, vous êtes simplement vous, cette individue qui recherchez vos racines féminines. Quelque part sorcière au sens charmeuses, belles (la beauté on est bien d’accord est subjective), naturelles, fortes et savantes. Je pense que toute femme devrait retrouver la sorcière en elle, celle qui a été traité injustement, brulé vive. Cette colère ancrée en vous doit ressurgir. Vous vous devez de vous faire respecter. Soyez femmes, soyez sorcière !

    Je traite un peu de ce sujet dans un article. Je t’invites à y jeter un coup d’oeil 😉

    https://letsrocknwrite.wordpress.com/2018/10/16/belle-et-sexy-et-je-vous-emmerde/

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s